Métier : Antiquaire ``Ça se raconte…35

2012-02-05 08:13:55

                    Si le vent peut faire des ravages, la pluie ne donne pas sa place …

 

          Tu achètes une tente neuve, elle ne semble bonne que pour servir de parasol. La toile du toit tendu par de gros élastiques, laisse un espace à ciel ouvert d`environ 6 pouces tout le tour. Ce qui donne un accès à la pluie qui tombe en rafale la chance de rejoindre nos items fragiles sur une largeur de deux à trois pieds. Encore pire après quelques utilisations, la toile s`amincit vis-à-vis les élastiques qui la tendent, et la rendent encore moins étanche.

          Une solution pour la journée : recouvrir le tout par une autre toile qui attachée à la barre du toit avant  passe jusqu’à l`arrière puis continue pour faire le mur de fond. Problème cette toile plus difficile à tendre, facilite encore plus l`accumulation de poches d`eau, qui grossissent rapidement et peuvent faire écraser la tente sur elle même par leur poids.

        Pour diminuer les problèmes, en cas d`orage, le soir avant de me coucher, j`enlève cette deuxième toile, vide les tables afin d`y avoir accès aisément, place mes items au centre de la tente, couvre le tout d`une toile et ligote l`ensemble. Me voici en partie protégé contre les caprices de Mère Nature. Pour la pluie qui poussée par le vent peut s`introduire par les côtés, je place des toiles qui légèrement trouées bloquent l`averse et laissent passer le vent.et du même coup bloque  l`accès aux rôdeurs.  Malgré tout la pluie peut encore s`accumulée en poches d`eau et tout faire écraser.

         Que j`en ai passé des nuits blanches à repousser ces poches de  pluie qui s`accumulaient.  L`automne il pleut encore plus souvent et il fait froid. Sortir de nos couvertures,  la nuit, pas facile ... Dans mon cas couché dans la boite de mon camion pour parer toutes les éventualités, je ne dors que d`un œil, me lève régulèrent pour tout vérifier. Juste de marcher pieds nus sur le fond du camion, me frigorifie et quand l`orage s`installe pour la nuit, moi je suis debout et ne retourne dans mon sleeping bag que de courts moments pour me réchauffer et sommeiller légèrement entre les bourrasques.

          Mettre un imper ne sert à rien: monté sur mes tables, les bras levés à repousser les poches, l`eau qui retombe à pleins seaux de chaque côté de la tente,  m`éclabousse, une autre partie, suis la toile par-dessous et entre dans les manches de  mon imperméable et imbibe mon linge, suit mon pantalon et finit dans mes bottes. Il fait froid je tremble.

          Retourné dans mes couvertures, juste réchauffé tout recommence. Je ne peux remettre ce linge tout mouillé et froid  pour cette  deuxième session de combat. La meilleur solution faire ce job en boxer. Monté sur mes tables j`ai l`impression de faire du « wet pants » … Par chance, ma tente comme je vous l`ai expliqué plus tôt, est fermée par des toiles de côté.

          Ayant pris une douche fraîche toute la nuit, je suis propre, j`enfile des vêtements chauds et attends avec hâte que le stand à café ouvre, pour bien commencer la journée.Regardez de mon coté, mesdames et messieurs les clients.

 

                                                      Je suis là pour vous servir.

©Copyright 2010, Antiques Réjean Brunet, Tous droits réservés.